Raku

Technique de cuisson basse température ancestrale et japonaise qui à l’origine permettait la fabrication de son bol pour la célébration du thé.

Aujourd’hui on façonne une poterie en terre chamottée, tournée ou sculptée, après une première cuisson traditionnelle dans un four électrique, vient la magie de la cuisson raku : dans le four gaz on dépose notre pièce émaillée avec une fritte incolore qui laissera apparaître le blanc de la terre ou teintée (rouge, turquoise, orange, jaune, vert) qui recouvrira la terre d’une partie lisse et  brillante.

Quelques parties non émaillées vont être gardées et apparaîtront en noir pour garder l’esprit raku.

Le raku nu est intéressant par sa finition au toucher velours

A la température de 980 ° environ, on sort la pièce en fusion du four , pour la déposer dans de la sciure bois, qui s’enflamme, on recouvre à nouveau de sciure notre pièce. On l’enferme pour éteindre les flammes, car à cet instant, on recherche la fumée pour noircir les fissures. Ces fissures se seront produites à la sortie de la pièce au moment où la fusion est la + forte  (1er choc thermique avec l’air ambiant), puis après l’enfumage, lors du trempage de la pièce dans l’eau froide (2ème choc thermique) juste avant le brossage qui nous fera découvrir les si précieuses craquelures.

Craquelures noircies par l'enfumage
Craquelures noircies par l’enfumage